Trois questions importantes à se poser avant d’avoir un chat

Le chat est très certainement considéré comme l’animal de compagnie le plus apprécié à travers le monde. Qui n’a jamais fondu devant ces petites boules de poils dont on voit circuler les images sur le web ? De là à en avoir un à la maison, c’est une autre histoire. C’est pour cette raison qu’il faut bien réfléchir avant d’en adopter un.

Quel budget faut-il prévoir pour un chat ?

Les chats sont des animaux très indépendants. Néanmoins, ils demandent beaucoup d’attention et de soins. Par exemple, les chats à poil long doivent être brossés régulièrement. Il faut prévoir un budget pour le vétérinaire ne serait-ce pour la vaccination et éventuellement la stérilisation. Ensuite, il lui faut une alimentation adaptée. Sur les sites spécialisés comme animalis.com, on trouve de la nourriture pour chat en fonction de son âge et de son état de santé (croquettes spéciales pour les chats atteints de diabète par exemple). Enfin, sur ces mêmes sites, on trouve tout pour leur aménager un bon habitat, des litières pour qu’ils puissent faire leurs besoins ou encore des jouets.

Lire également : Mon chat fait ses griffes sur la tapisserie : que faire ?

Attention aux allergies !

Avant d’adopter un chat, il est préférable de faire un test chez un allergologue. C’est d’autant plus important quand on a des enfants. La salive des chats sur les poils cause des allergies qui vont de la simple rhinite à la crise d’asthme sévère. Il vaut mieux prendre ses précautions à l’avance, quitte à attendre quelques mois le temps de se faire désensibiliser.

Quelle race de chat adopter ?

Tout dépend des goûts de chacun. La plupart des gens fondent pour les races de chat communes et notamment le chat de gouttière. C’est le plus répandu dans les foyers en Europe. Il est très résistant et peut vivre jusqu’à 20 ans. D’autres en revanche vont préférer investir dans des chats de race comme le persan, le siamois, le sacré de Birmanie ou encore de fameux Maine coon. Ils sont chers à l’achat, plus fragiles et nécessitent des soins plus attentifs.

Lire également : Mon chat est stressé : comment réagir ?

Show Buttons
Hide Buttons