Pourquoi faut-il assurer son cheval ?

On se l’est presque tous demandé une fois. Faut-il assurer son cheval ? La réponse à cette question est d’office, oui. Cette réponse est d’autant plus d’actualité lorsque l’on considère qu’il peut survenir de gros pépins durant la vie d’un cheval. Vous pouvez en ces moments-là sauver la vie de ce fidèle animal de compagnie sans pour autant vendre votre voiture, ou votre appartement. Voici donc dans cet article pourquoi il est bon d’assurer son cheval.

Pourquoi faut-il assurer son cheval ?

Lorsque l’on possède un cheval, il est important qu’il dispose d’une assurance cheval, que ce dernier soit un simple cheval de loisir ou un cheval sportif. Pour cause, en cas d’accident ou d’incident ou même du décès du cheval, l’assurance pourra couvrir toutes les charges ou bien une partie, selon les conditions de l’assureur.

A voir aussi : Un problème sur votre exploitation ? Un audit s'impose !

Par exemple, la responsabilité civile, dite RC, pourra intervenir lorsque votre cheval s’échappe de son pré et percute une voiture, causant sa mort ou des dégâts humains. En ces moments-là, la responsabilité civile joue son rôle en indemnisant à votre place les victimes.

Ensuite, si vous disposez d’une assurance qui couvre les frais vétérinaires de votre cheval, en cas de chirurgie de colique par exemple, votre assurance pourra prendre en charge la totalité des frais ou une partie. Ce genre de chirurgie peut coûter assez cher, allant parfois jusqu’à 5000 euros, voire plus, en fonction des frais de médicaments, de pensions…

A lire également : Comment adopter et élever un hamster doré ?

Le plus intéressant, c’est l’assurance mortalité. Ce type d’assurance vous rembourse intégralement la valeur financière de votre cheval en cas de décès. Valeur que vous auriez indiquée lors de la souscription à ladite assurance. D’autres types d’assurance prennent également en charge les dépenses liées à l’équarrissage, voire même celles liées aux matériels d’entretien.

Les différents types d’assurance de chevaux qui existent

Comme mentionner un peu plus haut, il y a plusieurs types d’assurances qui selon les termes convenus avec l’assureur, assurent telle ou telle charge du cheval. Entre autres, il y a par exemple l’assurance de la responsabilité civile, RC, que l’on contracte dans le cadre de l’assurance habitation, si les chevaux sont domiciliés chez vous. Il y a par ailleurs l’assurance mortalité qui vous solde la valeur financière de votre cheval, lorsque ce dernier décède. Ce sont là les assurances les plus exploitées. Il existe plusieurs autres types d’assurances qui sont assez bénéfiques, les unes, que les autres.

L’assurance des chevaux, combien ça coûte ?

En termes de coût, la majorité des assureurs donnent la possibilité d’obtenir des devis gratuits en ligne. Ainsi, pour avoir une idée exacte du coût, une fois sur leurs sites web l’on entre des données qui font fluctuer le coût tels que l’âge, les activités que pratique votre cheval — loisir ou sports, la catégorie de ses activités sportive, ou encore sa valeur monétaire, en ce qui concerne l’assurance mortalité.

Show Buttons
Hide Buttons