Le soigneur animalier : en quoi consiste ce métier ?

Plus qu’une simple profession, être un soigneur animalier implique de la passion pour les animaux. En effet, on est amené à passer le clair de son temps aux côtés des animaux, et ce, en vue de répondre à leurs différents besoins : manger, toilettes et soins. Ce métier englobe de multiples et diverses tâches qui varient en fonction du lieu où l‘on exerce. En quoi consiste le métier de soigneur animalier ? Zoom sur la question.

Le soigneur animalier, quel est son rôle ?

Le rôle d’un soigneur animalier est de veiller à ce que les animaux à sa charge soient nourris convenablement, soient bien soignés, jouissent d’une bonne santé, et se sentent en confort dans leurs cages. Toutefois, ces tâches qui lui sont assignées peuvent varier selon les animaux, mais aussi en fonction du cadre dans lequel il exerce son activité.

Lire également : Comment prendre soin de son chien en hiver ?

Dans les zoos par exemple, le soigneur animal bien qu’il soit en mesure de participer aux diverses animations et spectacles se doit de veiller sur les animaux en collaborant étroitement avec le vétérinaire. Cette collaboration lui permettra de connaitre la posologie des médicaments ainsi que l’administration des différents vaccins.

Les spécialisations du métier de soigneur animalier

Bien vrai le soigneur animalier débute avec un SMIC, mais ce domaine regroupe diverses spécialités, voici ci-dessous les principales d’entre elles.

Lire également : Comment adopter et élever un hamster doré ?

La spécialité : éducation et comportement

Au nombre des différentes spécialités dans le métier de soigneur animalier, nous avons celui de l’éducation et du comportement. En effet, cela consiste à étudier les animaux en général, qu’ils soient de petits mammifères ou non. Outre le mode de communication, cette spécialité est aussi relative à l’éducation des animaux. Le soigneur animalier peut donc fait un dressage canin. Mieux encore, il peut devenir comportementaliste animal, c’est-à-dire il intervient sur la psychologie des animaux.

La spécialité : équine

Cette spécialisation vous permettra de devenir un spécialiste des chevaux. Ceci nécessite une bonne maîtrise de la morphologie du cheval. Vous devez aussi maîtriser les races de chevaux. Par ailleurs, il faut aussi maîtriser sur le bout des doigts les différents appareils : l’appareil digestif, respiratoire, cardio-vasculaire et locomoteur, l’appareil reproducteur. En plus de l’anatomie, il faut aussi apprendre  les pathologies.

La spécialité : toilettage

Cette spécialisation vous permettra d’apprendre la contention et ses objectifs, mais aussi les instruments de toilettage ainsi que les différentes techniques de toilettage. Cela dit, vous étudierez en plus du standard de race, les origines de la cynophile. Pour ce qui est de la pratique, l’apprentissage concerne la gestion des produits et la manière dont on organise un espace de vente. Pour être un tant soit peu opérationnel, il faudra étudier les activités de toilettage, mais aussi les matériels et ses installations sans oublier son statut juridique et ses obligations commerciales et juridiques.

La spécialité : les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC)

Le soigneur animalier spécialisé dans le NAC étudiera la classification des NAC et aussi des différends qu’ils regroupent. Il s’agit entre autres des oiseaux, des petits mammifères et des reptiles. En plus de l’anatomie générale, il apprendra également leur alimentation, les maladies dont ils sont souvent victimes, leur reproduction. À cela s’ajoute l’étude des particularités comportementales, les méthodes de contention et les troubles du comportement.

Show Buttons
Hide Buttons