Une famille avec un chien

Tout savoir sur la gestation d’une chienne

Vous êtes impatients d’avoir des bébés chiots après la saillie de votre chienne ? Comment reconnaître réellement que votre chienne est en gestation ? La saillie a-t-elle vraiment fonctionné ? Découvrez tout le processus depuis la gestation de chienne jusqu’à la mise bas.

Comment savoir si votre chienne est gestante ?

Il est assez difficile de reconnaître une chienne gestante. Néanmoins, certains signes peuvent vous mettre sur la piste. Par exemple, une prise de poids ou un appétit grandissant qui fait que l’animal consomme plus de meilleure croquette chien sont des signes révélateurs.

Lire également : Pourquoi un chien pue t-il ?

Durant les premiers mois, les signes de la grossesse sont moins visibles. Les premiers vrais signes n’apparaissent qu’à partir du 21e jour de grossesse. Là encore, il n’y a rien d’évident à vue d’œil, mais une échographie chez un vétérinaire permet déjà de découvrir s’il y a des embryons de chiots ou non.

Ce n’est qu’à partir de 1 mois après accouplement qu’on peut vraiment dire qu’il y a gestation. C’est à ce stade que la chienne présente les signes plus évidents. On observe entre autres un écoulement vaginal. Les tétines et les mamelles commencent à gonfler.

A découvrir également : Quels sont les 8 principaux comportements canins à savoir décrypter ? 

En milieu de grossesse, vous êtes sûr que la chienne est en gestation lorsque son abdomen s’élargit. S’en suit une prise de poids de l’animal domestique, une perte d’appétit puis un regain d’appétit en fin de grossesse.

Le meilleur moment pour l’accouplement de la chienne

Connaître le moment où la grossesse pourra avoir lieu est une des connaissances de base sur la gestation d’une chienne. Si vous souhaitez que votre chienne puisse avoir des petits, il faudra d’abord déterminer la période d’évolution du mammifère. Il faut savoir qu’une chienne peut procréer à partir de ses 6 mois pour les petites races, et dès 24 mois pour les plus grandes races. 

En général, l’ovulation a lieu vers le 10e jour après le début des chaleurs. Le cycle se répète environ tous les 2 mois. Pour que la saillie (fécondation) soit optimale, il faut qu’elle ait lieu, entre le 10e et 21e jour après les chaleurs. Il est même recommandé de faire saillir la femelle plusieurs fois pendant cette période.

À noter qu’avec l’âge, la chienne peut présenter des complications lors de la gestation. Ainsi, il n’est pas conseillé de faire saillir l’animal après ses 8 ans (6 ans pour les grandes races).

Prendre soin de la chienne en gestation

Il n’y a rien d’alarmant à ce que votre chienne soit en gestation. La femelle n’a pas non plus besoin de trop de prise en charge pour garantir sa bonne gestation. Néanmoins, vous pouvez l’emmener régulièrement chez le vétérinaire, afin d’établir un diagnostic et éviter tout risque de complication. Cela vous permettra de savoir également combien de chiots seront mis bas.

La gestation dure en moyenne 60 à 70 jours. Pendant cette longue période, la chienne a besoin d’une alimentation équilibrée pour assurer le bon fonctionnement du processus. Ainsi, la femelle ainsi que ses chiots auront besoin de nourriture haut de gamme, comme des croquettes pour chiots enrichies en ingrédients naturels, minéraux et protéines. C’est nécessaire pour la formation des fœtus et pour que la mère reste en bonne santé.

Ne vous étonnez pas qu’en milieu de grossesse, votre chienne perde l’appétit. Cela fait partie du processus. D’ailleurs, à l’approche de la fin de la gestation, la chienne connaît un regain d’appétit. Elle arrive à consommer 50 à 100% de sa ration quotidienne.

Pour ce qui est de la taille des rations en fin de gestation, évitez de trop nourrir la chienne. Elle risquerait en effet d’avoir moins de place pour les repas. Le mieux serait de lui fournir de petites rations fréquemment.

Les signes d’un proche accouchement de la chienne

Aux termes de la gestation, la majorité des femelles commencent à devenir très nerveuses. Gémissant de tous les côtés et s’agitant dans toute la maison, elles paraissent ne pas du tout être à leur aise. Mais, c’est chose normale. Dans certains cas, la chienne ne mange plus sa ration quotidienne. Encore rien de grave, cela signifie qu’on est en fin de gestation.

Autre signe révélateur, l’apparition du lait sur les mamelles. Ce signe est toutefois inconstant et peu fiable.

Mais la meilleure façon de vous être sûr est de prendre quotidiennement la température, 3 fois par jour. La température de la chienne chute d’environ 1 °C dans les 8 à 24 heures précédant la mise bas.

Se préparer à la mise bas d’une chienne

Le premier geste que vous aurez fait est d’avoir consulté au préalable un vétérinaire pendant la gestation. Cela aurait permis de déterminer le nombre des fœtus, l’état de santé de la mère et la date de mise bas.

Une semaine avant la prétendue date, il faut avoir préparé le lieu de la mise bas. La chienne aura besoin d’un lieu isolé et calme, protégé du froid et des courants d’air. En ce qui concerne l’hygiène de la femelle, il serait bien de la nettoyer, surtout au niveau de la région vulvaire. Raser les poils autour des mamelles peut s’avérer aussi nécessaire. Il est nécessaire de vermifuger une chienne en cours de gestation.

Show Buttons
Hide Buttons