Pourquoi mon chat gratte partout ?

Les chats grattent avec leurs griffes avant en les faisant glisser vers le bas, sur une surface horizontale ou verticale. Cette action détache et enlève l’enveloppe extérieure de la griffe, révélant une nouvelle surface tranchante en dessous.

A lire également : Quelle est la période de reproduction des perruches ?

Elle fait également travailler les muscles des membres antérieurs et de la colonne vertébrale, ce qui permet au chat de rester en pleine forme pour la chasse. Certains chats se grattent en se couchant et en tirant sur le sol avec le poids de leur corps. Les surfaces choisies sont généralement fixes et non flexibles pour résister à la force exercée par le chat.

A lire en complément : Comment adopter et élever un hamster doré ?

Le grattage est également utilisé comme une forme de communication territoriale ou un comportement de marquage. Les glandes odorantes et sudoripares situées entre les coussinets des pattes se mélangent pour produire une odeur unique. Lorsque les griffes sont grattées sur une surface, l’odeur est déposée et la combinaison de la marque, des cosses de griffes jetées et de l’odeur fournit un message visuel et olfactif fort aux autres chats.

On trouve souvent des traces de griffes à l’extérieur sur les arbres, les poteaux de clôture, les abris et les portes en bois, par exemple, tous des endroits stratégiques dans une zone peuplée de chats. Des surfaces similaires à l’extérieur seront également utilisées pour l’entretien des griffes. Les bois non vernis et les écorces d’arbres sont les surfaces les plus naturelles pour faire ses griffes car elles offrent un niveau de résistance parfait à l’action et présentent un indice visuel fort lorsqu’elles sont utilisées régulièrement.

Pourquoi mon chat se gratte-t-il à l’intérieur ?

De nos jours, de nombreux chats ont un accès limité ou inexistant à l’extérieur. Il y a aussi ceux qui choisissent de passer plus de temps dans le confort et la sécurité de la maison et qui se sentent plus à l’aise pour entretenir leurs griffes dans un environnement sécurisé !

Selon https://royalideal.fr/, le grattage peut également être utilisé comme un précurseur de jeu ou même comme un outil de recherche d’attention s’ils ont appris que ce comportement est renforcé positivement. Les substrats les plus populaires à l’intérieur sont les bois tendres (par exemple, le pin), les tissus, les papiers peints texturés et les tapis. Les cadres de porte, les meubles et les escaliers sont également des lieux de prédilection.

Les chats se grattent souvent vigoureusement en présence de leur maître ou d’autres chats, en signe de confiance territoriale.

Comment puis-je savoir si la quantité de griffures de mon chat est normale ?

Si les endroits griffés sont répandus dans toute la maison, en particulier autour des portes et des fenêtres, il est probable que votre chat signale un sentiment général d’insécurité. Le fait que le griffage représente l’entretien des griffes, le marquage ou les deux dépend de la dynamique de votre foyer félin, de la répartition des emplacements et de divers autres facteurs. Même si le niveau de grattage est normal pour votre chat, si des poteaux ou des zones de grattage attrayants ne sont pas fournis à l’intérieur, il est probable que des dommages seront causés aux meubles, au papier peint ou à la moquette !

Que puis-je faire pour empêcher mon chat de griffer mes meubles et mes tapis ?

Si vous possédez votre chat depuis qu’il est chaton, il est important de l’habituer à être manipulé et retenu dès son plus jeune âge. Si un chat est habitué à se faire couper les griffes lorsqu’il est chaton, il le tolérera bien à l’âge adulte et évitera d’endommager les meubles. Toutefois, cette opération ne doit être entreprise que si votre chat est exclusivement gardé à l’intérieur, car il peut avoir besoin de ces griffes acérées pour se défendre contre les attaques et se sortir des problèmes.

Cependant, la taille des griffes n’est pas la seule solution : si une surface ou un objet particulier est endommagé, il est important de fournir une alternative acceptable qui offre une expérience similaire lors de son utilisation. Par exemple, si votre chat gratte du papier peint texturé à une certaine hauteur, il est conseillé de lui fournir une zone de grattage alternative verticale, avec une texture et des stries similaires, qui lui permette de s’étirer jusqu’au même niveau.

Les griffoirs disponibles dans le commerce vont d’une simple structure verticale avec une base lourde à une unité modulaire élaborée allant du sol au plafond et offrant de nombreuses possibilités de jeu, d’exercice et de repos ainsi qu’une variété de surfaces à griffer. Dans les foyers où vivent plusieurs chats, il est conseillé de prévoir un griffoir par chat (plus un autre pour le choix) placé à différents endroits.

Le choix du design dépend alors du budget et de l’espace disponible. Si l’espace est un problème, des panneaux à griffer peuvent être fixés aux murs, en utilisant des produits faits maison ou disponibles dans le commerce. Des sections de moquette peuvent être fixées aux murs à l’aide de ruban adhésif double-face pour moquette et de bâtons en bois fixés en haut et en bas (à l’aide de chevilles et de vis) pour plus de sécurité. La moquette choisie pour fournir une surface adéquate pour les griffes doit être tissée en boucle pour offrir le degré de résistance approprié. Il est également essentiel qu’il soit positionné de manière à permettre au chat de se gratter en s’étirant complètement (rappelez-vous que les chatons grandissent très vite et que l’étirement complet ne sera pas suffisant pour eux !)

Des panneaux de ficelle sisal, d’écorce ou de carton ondulé disponibles dans le commerce peuvent également être fixés aux murs pour créer une zone de grattage similaire.

L’utilisation de diffuseurs d’hormones peut également être bénéfique, car ils procurent un sentiment de sécurité et de réconfort au chat, ce qui réduit les risques de griffades pour des raisons territoriales.