La question difficile de l’euthanasie pour un chien mordant : quelles sont les options ?

L’euthanasie est une décision douloureuse et épouvante qu’un maître doive prendre pour son chien à un moment donné de la vie de l’animal. Plusieurs raisons peuvent justifier le fait d’être obligé d’en arriver à cette extrémité. L’une d’elles étant l’extrême agressivité du chien qui devient dangereux pour l’entourage immédiat de son maître et pour les autres.

Quoi qu’il en soit, cette pratique reste tout de même difficile à vivre car il s’agit d’un animal qui a été votre compagnon avant qu’il ne devienne mordant. Dans cet article, on partage avec vous les options envisageables pour aborder ce sujet sensible.

Lire également : Comment prendre soin de son chien en hiver ?

Raisons générales pour pratiquer l’euthanasie sur un chien

En général, c’est le vétérinaire qui va proposer au propriétaire du chien de recourir à l’euthanasie après un examen approfondi de ce dernier. Il existe plusieurs raisons qui peuvent emmener le docteur vétérinaire à prendre cette douloureuse décision.

Un cas de maladie grave

Il peut arriver que votre chien soit victime d’une pathologie grave et inguérissable qui lui cause d’atroces souffrances. Il peut s’agir d’une arthrose handicapante ou d’un cancer. Dans le cas où il n’existe aucun traitement médical ou naturel efficace, le spécialiste de la santé des animaux va recommander l’euthanasie comme solution ultime. Rappelons qu’il arrive que ce cas de maladie grave et les douleurs qui lui sont associées poussent certains chiens à développer une agressivité inhabituelle.

Lire également : Révélé : Les secrets étonnants du travail des chiens guides d'aveugles (VIDEO)

Un accident grave

Votre chien peut être victime d’un grave accident (soit percuté par un véhicule ou écrasé ou blessé à la suite d’une mauvaise chute) qui affecte ses organes vitaux. Lorsque son pronostic vital est engagé et qu’il endure d’atroces douleurs, le seul moyen de l’aider est mettre fin à ses souffrances par l’euthanasie.

La vieillesse

Lorsqu’un chien atteint un âge avancé et éprouve d’énormes difficultés (ou soit incapable) à marcher, se nourrir ou boire, alors vivre pour lui devient presque une torture. La meilleure chose à faire pour votre compagnon est de stopper ses souffrances.

Cas particulier d’un chien dangereux ou agressif

La question difficile de l'euthanasie pour un chien mordant quelles sont les options

Dans le cas où il est avéré que le chien a multiplié des actes d’agression qui le rendent dorénavant trop dangereux pour son entourage, alors la décision d’euthanasie peut être prise. Il faut noter que dans un tel cas de figure, cette décision difficile est prise sans l’accord du maître.

Il faut reconnaître qu’il n’est jamais facile de se séparer d’un animal qui a été votre compagnon pendant longtemps. Très souvent, un chien qui était docile peut devenir dangereux du fait des mauvais traitements des hommes ou encore d’un trouble du comportement d’origine inexplicable.

Lorsqu’il devient difficile de resocialiser le chien, ce dernier va subir une évaluation du comportement. Cette évaluation est aussi obligatoire lorsque le chien a délibérément mordu une personne. Le vétérinaire va évaluer l’état comportemental du chien et déclare si oui ou non il est devenu un danger pour la société. Dans l’affirmative, le responsable communal va prononcer la décision d’euthanasie.

Déroulement de l’acte d’euthanasie

Surdose d’anesthésique

Le vétérinaire va d’abord administrer un sédatif au chien qui va le calmer et éviter tout éventuel état d’anxiété. Il va ensuite être maintenu allongé sur la table. La prochaine étape est l’injection d’une dose d’anesthésique qui va endormir lentement l’animal. Une fois que le chien est endormi, le vétérinaire va lui injecter une autre dose de produit qui va arrêter ses fonctions vitales.

Si après l’administration de cette dose, le chien est toujours vivant au bout d’un quart d’heure, alors le vétérinaire va lui injecter une nouvelle dose de produit létale.

Injection de barbiturique

Pour ce faire, le vétérinaire va d’abord procéder à une anesthésie générale qui va endormir complétement le chien. Par la suite, la solution de barbiturique sera injectée à votre compagnon pour arrêter ses organes vitaux.

Injection à distance

Pour ceux qui souhaitent partager en famille les derniers moments de la vie de leur fidèle compagnon, il est possible que le produit létal soit administré à distance à l’aide d’un cathéter. Une fois le décès du chien cliniquement déclaré, son propriétaire va se charger de ses obsèques.

Afficher Masquer le sommaire