Les Kakariki parlent-ils ?

Apprenez les faits de base et les exigences en matière de logement avec ce guide de soins pour Kakariki. Découvrez leurs besoins alimentaires et si les Kakarikis sont des perroquets appropriés comme animaux de compagnie.

Nom commun : KAKARIKI nom latin : Cyanoramphus novaezelandiae (à front rouge), Cyanoramphus auriceps (à front jaune), Cyanoramphus malherbi (orange-fronted)

A découvrir également : Avoir un oiseau comme animal de compagnie : bonne ou mauvaise idée ?

Longueur : 25 — 28 cm

Poids : 50 — 65 gr

A lire également : Quels avantages à contacter une entreprise de désinsectisation ?

Durée de vie : 12 — 15 ans

Origine : Les espèces de Kakariki sont originaires du Nouvelle-Zélande. Ils sont devenus en voie de disparition en raison de la destruction de l’habitat. Les Kakariki à front rouge sont rares sur le continent, donc vous les trouverez probablement sur les îles environnantes. Les fronts jaunes et orangés peuvent exister sur le continent, mais c’est rare. Niveau de bruit : modéré. Ils peuvent crier/parler fort mais c’est rare. Ce sont de grands oiseaux pour les gens qui préfèrent les oiseaux tranquilles. Quand ils font du bruit, c’est généralement une sorte de bavardage « ki-ki-ki-ki ».

Renseignement

Les kakarikis sont l’un des perroquets les plus ludiques et intelligents. Ils sont souvent négligés, mais ils sont extrêmement curieux et constamment en mouvement. Toujours à la hauteur de quelque chose et leurs pitreries comiques vous amuseront toujours. Leurs personnalités excentriques les rendent faciles à nouer des liens étroits avec leur propriétaire.

Capacité de parler

Les kakarikis ne sont pas connus pour leur capacité à parler, mais ils ont la capacité de parler et peuvent apprendre des mots et des phrases s’ils sont entraînés. Leurs appels sont distinctifs — en vol ou en cas d’alarme, ils émettent une série prolongée de notes répétitives. Qu’il s’agisse de marmonner doucement, de parler remarquablement talentueux, ou simplement d’un simple mimétisme, le Kakariki mettra toujours un sourire sur votre visage.

Plumes

Les Kakarikis sont pas connu pour arracher les plumes, mais si c’est le cas, considérez l’une des trois causes les plus fréquentes… médicales, environnementales et comportementales.

Kakaraki guide de soin et faits

Logement pour votre kakariki

  • Devrait être une cage sécurisée avec des portes doubles — Kakarikis sont connus pour s’échapper !
  • Doit être sûr, sans matières dangereuses
  • Les Kakarikis adorent se baigner alors assurez-vous que l’eau douce est disponible dans leurs cages !
  • Les kakarikis sont des oiseaux très actifs et énergiques donc plus la cage est grande, mieux c’est !
  • En raison de leur mobilité, ils ne doivent jamais être gardés dans une petite volière au minimum, la volière devrait mesurer 3,6 mètres de long x 0,9 m de large x 1,8 m de haut.

Alimentation et suppléments pour votre kakariki

  • Les graines sèches et germées devraient former la base du régime alimentaire.
  • Les friandises pour nourrir votre Kakariki comprennent le millet, les fruits, le maïs doux, les carottes et le céleri.
  • Les Kakariki aiment leurs verts ! Le chou frisé, la fusée et les épinards peuvent être nourris tous les jours !
  • Ils mangent en désordre donc si vous avez des oiseaux dans une cage ; il est toujours sage de mettre des bols à manger près du sol et derrière la protection, sinon, leur dîner sera partout sur votre sol.
  • Comme la plupart des perroquets, ils adorent se fourrage ! Découvrez quelques grands jouets et friandises pour la recherche de nourriture.

Faits

  • Kakariki se traduit par « petit perroquet » en maori. « Kaka » signifie perroquet, et « riki » signifie petit.
  • Les kakarikis sont généralement solitaires ou trouvés en paires, bien qu’en automne et en hiver, ils peuvent former de petits troupeaux.
  • La femelle incube 5—9 œufs pendant environ 20 jours jusqu’à ce qu’ils éclosent. Les deux oiseaux aident à nourrir les jeunes.
  • La plupart des sous-espèces sont indigènes de Nouvelle-Zélande et sont devenues en voie de disparition à la suite de la destruction de l’habitat suite à la colonisation européenne et à la prédation des nids par des espèces de mammifères introduites.
  • Les Kakariki sont probablement les perroquets les plus actifs, rarement rester immobile, ne se déplaçant jamais lentement et souvent vu courir de haut en bas le fil de la volière sans utiliser leur bec.
  • On dit généralement que les kakarikis ne sont pas les plus ludiques avec des jouets dans leur environnement et apprécieraient et bénéficieraient davantage de différents types de perchoirs, balançoires et parfois des balles en bois ou en plastique. Ils mâcheront tout ce qu’ils ont, alors sachez que les jouets peuvent être détruits en cours de route.

Show Buttons
Hide Buttons