Assurances pour animaux : les critères de choix

Les assurances pour animaux fonctionnent généralement de la même manière que nos assurances santé. Elles permettent de couvrir les dépenses de soin de nos animaux de compagnie en contrepartie du paiement régulier d’une prime d’assurance, afin d’obtenir le remboursement total ou partiel des frais. Comme pour les personnes, les formules sont nombreuses et différentes selon les animaux. Pour vous aider à choisir le bon contrat d’assurance, voici les critères sur lesquels vous devez vous focaliser.

En fonction de quels critères choisir une assurance pour animaux ?

Chaque animal est unique et les besoins peuvent varier d’une bête à une autre. Selon la race, l’âge et l’état de santé de votre animal de compagnie, ses besoins peuvent varier. Il est donc important de trouver une assurance dont les garanties couvrent les soins qui lui conviennent. Les meilleures compagnies d’assurances proposent des offres modulables. Nous vous recommandons de suivre ce lien pour comparer les formules de mutuelles pour animaux. Toutefois, les principaux critères de sélection d’une assurance pour animaux sont :

A voir aussi : Un miracle ! Le destin ramène un siamois abandonné à sa famille d'origine

  • le remboursement des honoraires du professionnel (consultation du vétérinaire et interventions chirurgicales),
  • le remboursement des médicaments prescrits,
  • le remboursement des frais d’analyse et d’examens radiologiques,
  • le remboursement des vaccins,
  • la couverture des frais de séjour en centre de soins ou clinique vétérinaire,
  • le délai d’attente qui suggère que vous ne pouvez prétendre aux remboursements après un certain laps de temps.

assurance animaux

Vérifiez les garanties supplémentaires des mutuelles

Les garanties supplémentaires sont également intéressantes, selon les prestations ou interventions susceptibles de concerner votre animal. Parmi les garanties supplémentaires les plus courantes, on retrouve l’assurance vie de l’animal. Même si l’on ignore souvent son existence, elle vous aidera à obtenir un capital en cas de décès prématuré de votre animal domestique. Elle peut également prendre en charge les frais d’euthanasie.

A lire également : Agir pour la sauvegarde des espèces menacées : les actions à mener pour protéger les animaux en danger d'extinction

Il existe aussi des aides à la recherche et le remboursement des frais de récupération en cas de fugue de votre animal. Certaines compagnies prévoient par ailleurs des services comme la garde de votre animal si vous devez être hospitalisé.

Comparez les 3 types d’offres d’assurance pour animaux

En règle générale, il existe 3 types d’offres d’assurances, selon le niveau de garanties et de couverture.

Tout d’abord, vous pouvez choisir l’offre de base, qui est la moins chère, mais dont la couverture est limitée à certains actes uniquement. Le montant de la cotisation mensuelle varie entre 60 et 120 euros pour une offre basique et le taux de remboursement est toujours inférieur ou égal à 70 %. Cette formule est adaptée aux revenus modestes et dont les animaux de compagnie sont généralement en bonne santé.

Ensuite, nous avons l’offre intermédiaire ou standard dont le taux de remboursement peut parfois monter jusqu’à 90 % des dépenses. La cotisation oscille entre 120 et 300 euros. En plus des garanties de base, ce type de contrat inclut une couverture plus importante et intègre aussi quelques garanties supplémentaires.

Enfin, vous pouvez choisir l’offre complète ou premium qui prend en charge en totalité les frais vétérinaires, avec une garantie optimale. Ce type de contrat est recommandé pour ceux qui possèdent un animal fragile ou exposé à des maladies graves. Le montant de la cotisation mensuelle varie entre 300 et 600 euros et l’animal est totalement assuré.

Comment éviter les pièges des assurances pour animaux ?

Même si les assurances pour animaux peuvent être très utiles, il faut faire attention aux pièges éventuels. Voici quelques conseils pour éviter de tomber dans ces pièges.

Avant de signer un contrat d’assurance pour votre animal, lisez attentivement toutes les clauses et conditions générales du contrat. Assurez-vous que le niveau de couverture proposé correspond bien à ce qu’il vous faut. Si possible, demandez conseil à un professionnel ou à une personne qui possède déjà une assurance pour son animal.

Fait crucial : soyez vigilant quant aux franchises et exclusions mentionnées dans le contrat d’assurance. Effectivement, certains contrats limitent leur prise en charge sur certains actes médicaux liés au chat ou au chien.

Évitez aussi les assureurs peu fiables ou malhonnêtes qui ne respectent pas leurs engagements vis-à-vis des clients. Pour cela, vérifiez leur réputation auprès des associations locales d’aide aux animaux et consultez aussi la comparaison des différentes offres disponibles sur internet avant de prendre votre décision.

N’hésitez pas à comparer plusieurs devis proposés par différents assureurs afin d’avoir une idée précise des tarifs pratiqués par chacun. Vous pouvez notamment utiliser les comparateurs en ligne gratuits tels que LesFurets.com ou LeLynx.fr.

En suivant ces conseils simples mais importants, vous devriez pouvoir souscrire une assurance adaptée à vos besoins tout en évitant les pièges éventuels.

Les avantages fiscaux liés aux assurances pour animaux

Saviez-vous que les assurances pour animaux peuvent aussi présenter des avantages fiscaux ? Effectivement, certaines offres d’assurances pour chiens et chats permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt.

En pratique, si vous souscrivez une assurance santé pour votre animal de compagnie, cette dépense peut être considérée comme une charge déductible de vos impôts. Pour ce faire, il faut simplement remplir la case adéquate sur sa déclaration annuelle de revenus.

Vous devez noter que tous les contrats d’assurance ne sont pas éligibles à cette réduction fiscale. Les assurances qui proposent des garanties spécifiques telles que l’accident ou la maladie sans limite ni franchise sont particulièrement intéressantes, car elles donnent droit à un abattement fiscal potentiel plus élevé.

Le taux maximum du crédit d’impôt s’élève à 25 % des primes versées dans l’année par le contribuable au titre de l’assurance santé souscrite pour leur animal domestique. Il est recommandé de se renseigner auprès du service fiscal compétent afin de connaître avec précision les modalités relatives aux avantages fiscaux liés aux assurances pour animaux.

En plus des nombreux autres avantages qu’elles présentent (protection financière contre les frais vétérinaires conséquents notamment), ces types d’offres ont donc aussi une dimension fiscale non négligeable. Toutefois, gardez toujours en tête qu’il faut se préoccuper du bien-être et de la santé de votre animal avant toute autre considération.

Afficher Masquer le sommaire