3 astuces pour mieux vivre avec vos animaux

Plus qu’un mode de vie, vivre avec les animaux est devenu une vraie habitude pour de nombreuses personnes. Toutefois, cette cohabitation n’est pas toujours facile. Vous souhaitez découvrir plusieurs astuces pratiques et intéressantes afin d’établir une meilleure cohabitation avec vos animaux de compagnie ? Cet article fait un point sur les 3 meilleures options qui s’offrent à vous.

Utilisez un aspirateur à poils d’animaux

Votre animal a l’habitude de laisser ses poils traîner sur vos moquettes et dans les coins de votre maison ? Pas très pratique pour conserver une habitation toujours saine et propre n’est-ce pas ? Pour vous en débarrasser facilement, servez-vous d’un aspirateur spécial pour les poils d’animaux, le résultat est rapide et impeccable. Par ailleurs, il faut savoir que les aspirateurs à poils d’animaux possèdent un système de filtration à eau. Cela leur permet d’aspirer l’eau et les poussières du sol, y compris les poils d’animaux. Évidemment, ils se chargent aussi du nettoyage des déchets.

A lire également : Exploration des incroyables adaptations des animaux dans des environnements extrêmes

C’est la solution parfaite pour garder votre maison propre en vivant avec un animal de compagnie à poils. Cerise sur le gâteau, en plus de se charger de la propreté de votre sol, les aspirateurs modernes ne nécessitent pas de sac pour les déchets et chassent les odeurs lors de leur utilisation. Un système anti-odeur embarqué leur permet en effet de réaliser cette tâche.

animaux de compagnie maison

A lire aussi : La pluie un vrai danger pour votre tortue Hermann…

Interdisez l’accès de vos animaux à certains endroits

Peu importe combien vous les aimez, vous ne devez pas permettre à vos animaux de se promener partout dans la maison. Pour des raisons sanitaires et de propreté, il est important de mettre quelques barrières pour mieux vivre avec vos animaux.

Dans la chambre à coucher

Vos animaux ne devraient pas entrer dans votre chambre à coucher. C’est la porte ouverte aux poils, aux dégâts sur la literie, aux déchets un peu partout, etc. À la longue, ils pourraient même perturber considérablement votre sommeil. La chambre à coucher, c’est défense d’entrer ! Faites donc cet effort-là et vous vivrez mieux avec vos animaux.

Dans la cuisine

La cuisine est une pièce délicate dans laquelle les animaux ne devraient surtout pas entrer. Entre les ustensiles et les vivres ou même l’électroménager, plusieurs éléments constituent des risques au contact des animaux de compagnie. Un incident ou des maladies sont vite arrivés. Pour votre sécurité et la leur, l’hygiène et la sûreté de vos repas, interdisez tout accès à la cuisine à vos animaux de compagnie. Tout le monde en ressort gagnant.

Brossez régulièrement la fourrure de votre animal de compagnie

Vous avez un animal à fourrure à la maison ? Vous devez vous délecter souvent du bonheur que procurent les caresses de votre boule de poils. Tout ça, c’est bien beau, mais cela a un prix qu’il faut être prêt à payer. Pensez à réaliser un entretien régulier de la fourrure de votre animal pour la garder toujours propre et seine.

Munissez-vous d’une brosse spéciale (à tiges métalliques de préférence) et brossez le corps dans le sens du poil de l’animal. L’objectif n’est pas tellement esthétique en réalité. Cela permet surtout d’éliminer les poils morts et les éventuelles saletés qui s’incrustent dans la peau de l’animal. Le brossage peut se faire tous les jours ou 2 à 3 fois par semaine en fonction des habitudes, de l’environnement et de densité de poils de l’animal.

Assurez-vous d’une alimentation adaptée pour votre animal de compagnie

L’alimentation est un élément clé dans la vie de votre animal. Elle doit être adaptée aux besoins spécifiques de chaque espèce animale et à leur mode de vie. Il est donc nécessaire de bien se renseigner auprès d’un professionnel ou d’un vétérinaire pour avoir une idée précise sur l’alimentation adéquate à donner à son animal.

Toutefois, quelques règles générales peuvent aider les maîtres soucieux du bien-être nutritionnel des animaux. Pensez à bien fournir les nutriments (protéines, glucides, lipides) dont l’animal a besoin afin qu’il bénéficie d’une croissance saine et constante tout au long de sa vie.

Cela signifie aussi éviter les aliments industriels trop gras ou sucrés qui peuvent entraîner un embonpoint chez certains chiens susceptibles au surpoids, par exemple. Parallèlement aux croquettes classiques pour chien (ou chat), il existe sur le marché des gammes plus qualitatives avec une composition plus proche du naturel : sans conservateurs artificiels ni colorants ; il suffit alors souvent d’ajouter un peu d’eau chaude pour obtenir une texture appétente.

N’hésitez pas à demander conseil auprès du vétérinaire traitant si vous pensez que votre animal ne mange pas assez ou si vous avez remarqué toute modification anormale de son comportement alimentaire. Cela pourrait être un signe d’une maladie sous-jacente qui devra être traitée par le professionnel.

Éduquez votre animal pour minimiser les comportements indésirables

Pour éduquer votre animal, vous devez être coéquipier, pas maître ni adversaire. Il est donc primordial de cultiver une relation basée sur la confiance mutuelle et le respect du territoire. Les techniques d’apprentissage doivent être douces mais fermes. Cela permettra à l’animal de comprendre que tel comportement n’est pas acceptable sans avoir peur ou souffrir.

Certainement, chaque espèce animale a ses particularités, pensez à bien vous renseigner en amont sur le mode d’éducation adapté à prendre avec votre compagnon domestique. Vous pouvez aussi bénéficier des conseils avisés d’un professionnel canin/félin pour atteindre vos objectifs pédagogiques plus facilement.

Parmi les méthodes couramment reconnues dans le domaine, on retrouve notamment la méthode positive qui consiste à récompenser l’animal lorsqu’il adopte un bon comportement plutôt que de le sanctionner quand il fait une bêtise ; cela favorisera sa motivation à bien faire dès les premières étapes du dressage.

Afficher Masquer le sommaire