L’importance d’avoir un bon filtre pour son bassin

Le filtre dans un bassin est un élément essentiel. C’est le cœur de votre bassin. C’est lui qui va assurer une eau saine et pure. Il est très difficile de garder une eau parfaitement claire sans un bon filtre. Il existe sur le marché différents modèles des plus simples aux plus sophistiqués. Le choix d’un bon filtre de bassin va dépendre du type et du degré de pollution.

Un écosystème à protéger

Le bassin est soumis aux interactions entre une multitude d’organismes vivants. Que ce soient les plantes, les poissons, les insectes, les bactéries, la qualité de l’eau peut très vite être altérée. La chaleur et la lumière peuvent également dégrader la qualité de l’eau. Des algues peuvent apparaître et des dépôts vont se former au fond du bassin, l’eau va alors se troubler et changer de couleur. Le système de filtration va jouer sur deux paramètres, le taux d’oxygène, plus il est fort et plus la qualité de l’eau est meilleure. Les matières en suspension, plus elles sont faibles, et plus l’eau sera limpide.

A découvrir également : Apprenez à démasquer une vraie tortue terrestre !

Pour garantir une eau claire

Avoir un bassin dans son jardin est très sympathique. On peut y observer des poissons, regarder le développement des plantes aquatiques. Avec la filtration, vous avez d’une eau claire tout au long de l’année. Il existe deux grands systèmes de filtration pour bassin, mécanique et biologique. Le premier a pour but d’enlever le plus gros des saletés en suspension dans l’eau. La filtration biologique utilise les bactéries pour une transformation des déchets toxiques. 

Le prix d’un système de filtration varie en fonction de la taille de votre bassin. Pour les petits bassins, il existe des kits filtre-pompe pour un prix allant de 140 à 200 euros. Il ne faut pas lésiner sur le filtre, c’est sur lui que repose le bon fonctionnement de l’écosystème de votre bassin.      

Lire également : Découvrez les incroyables comportements des animaux qui vous surprendront

La sélection du filtre adapté à son bassin

Le choix de votre filtre dépendra principalement de la taille de votre bassin, du nombre et des types de poissons présents. Les professionnels recommandent généralement un système de filtration mécanique pour les bassins jusqu’à 5000 litres, tandis que pour les grandes installations, il est préférable d’opter pour une combinaison des deux systèmes.

Pour un bassin peuplé, par exemple, de koïs japonais ou d’autres poissons rouges, le filtre biologique est indispensable. Ces derniers produisent beaucoup plus de déchets que d’autres variétés en raison de leur alimentation abondante.

Il existe aussi plusieurs modèles en fonction du type d’installation souhaitée : filtrage gravitaire, sous pression ou encore combiné. Le filtrage gravitaire se loge à proximité immédiate du bassin ; c’est celui qu’on utilise surtout pour les petits étangs à faible profondeur. Le filtrage sous pression, quant à lui, nécessite une pompe supplémentaire pour optimiser son efficacité et sa performance.

Le choix entre un filtre interne ou externe n’est pas anodin non plus ! Les filtres internes prennent moins d’espace et sont souvent plus discrets, mais ont une capacité limitée en termes saisonniers (printemps/automne), alors que les externes sont très performants tout au long de l’année, mais peuvent être conséquents en terme d’encombrement visuel.

Il faut donc bien choisir son filtre en fonction de la taille de votre bassin et des spécificités de vos poissons.

Comment entretenir son filtre pour une efficacité optimale

Une fois que vous avez choisi le filtre qui convient à votre bassin et vos poissons, il faut bien l’entretenir pour garantir une efficacité optimale. En effet, un filtre mal entretenu peut rapidement se boucher et perdre en performance.

La première étape consiste à nettoyer régulièrement les éléments mécaniques du filtre tels que les paniers pré-filtres ou encore les moussages. Il est recommandé de faire un premier nettoyage toutes les deux semaines en période d’été lorsque la filtration est plus sollicitée, puis tous les mois en automne/hiver.

Il faut aussi veiller à ne pas trop remplir le filtre pour éviter de compromettre son efficacité. La plupart des fabricants indiquent clairement la capacité maximale de chaque modèle : n’hésitez donc pas à vérifier régulièrement si vous êtes dans ces limites.

Il faudra vider et rincer intégralement le média filtrant chaque année afin d’éliminer toute accumulation de déchets organiques ou minéraux qui pourrait nuire au bon fonctionnement du système. Cela permettra aussi aux bactéries indispensables au filtrage biologique de se développer correctement.

Pensez aussi à vérifier régulièrement le pH et la qualité globale de l’eau grâce aux kits disponibles sur le marché. Si besoin, ajustez manuellement avec des traitements appropriés (anti-algues par exemple).

L’ensemble de ces opérations est crucial pour assurer une eau saine et claire tout au long de l’année dans votre bassin.

Afficher Masquer le sommaire