Les regles a suivre pour avoir un animal en bonne sante

Choisir d’accueillir un animal n’est pas une décision que l’on prend à la légère. On doit avoir conscience qu’il s’agit pour nous d’un engagement qui va durer plusieurs années, parfois plus de quinze en fonction du type d’animal sur lequel se porte notre choix. Alors autant faire en sorte de lui offrir une belle vie à nos côtés et de lui permettre justement qu’elle soit la plus longue possible.

Il existe pour cela des choses à mettre en place au quotidien, un socle commun à tous les types d’animaux, et puis quelques astuces supplémentaires qui varient selon leur espèce. Nous nous proposons donc dans ce billet d’en lister quelques-unes, de façon non exhaustive s’entend, mais assez pour vous permettre de déjà vous pencher au plus vite sur certaines d’entre elles, si ce n’est pas encore fait.

A découvrir également : Comment bien choisir son arbre à chat ?

L’alimentation, la base de tout

Comme pour l’être humain, une bonne alimentation est à la base d’une santé solide. Entendre par « bonne », une alimentation de qualité, adaptée aux besoins de l’animal, tant au niveau de sa composition que des quantités que vous allez lui servir. L’idéal étant, pour choisir l’alimentation animale, de le faire auprès d’un spécialiste. Celui-ci aura en effet sélectionné les marques qu’il commercialise avec le plus grand soin, garantissant des apports à la fois optimaux et équilibrés.

De même qu’en cas de fragilité ou même de souci de santé, l’alimentation a un rôle à jouer pour peu que l’on prenne la peine de l’adapter aux circonstances.

A découvrir également : Comment faire pour soigner son vieux chat à domicile ?

Occupez-vous de lui

Là, le chantier est vaste. Et plutôt diversifié dans la mesure où le fait de s’occuper d’un rongeur, par exemple, ne fait appel ni à la même quantité de temps, ni aux mêmes actions que le fait de s’occuper d’un chien. Si nous nous contentons de l’exemple du chien et du chat, qui sont les mammifères les plus présents au sein des foyers français, il y a quelques pistes à ne pas négliger.

Les sorties

Elles s’avèrent essentielles pour les chiens et certains chats. Si les seconds sont les rois de l’autonomie, excepté en ce qui concerne l’ouverture de la porte de la maison, les premiers apprécient particulièrement une sortie partagée avec leurs maîtres.
Préférez plusieurs courtes sorties dans la journée à une seule très longue, cela restant évidemment à caler dans votre emploi du temps en fonction des contraintes qui sont les vôtres, comme vos horaires de travail par exemple.

Le jeu

Là, il s’agit a priori d’un domaine qui concerne la plupart des espèces, peut-être même certaines dont vous n’auriez pas idée. Mais le jeu permet de solliciter certaines aptitudes de façon bénéfique pour la santé de vos petits compagnons. Cela revient à faire de l’exercice.
Pour les chiens et les chats, jouer aura même pour vertu de les détourner de certaines bêtises, enfin, au moins durant quelque temps. Ce qui, en soi, est déjà mieux que rien.

Les soins

Une des meilleures manières d’investiguer sur le corps de son animal, c’est tout simplement une séance de câlins, de caresses. Vous pouvez sentir à la palpation une plaie, une croûte ou une grosseur. Votre animal se laisse aller au plaisir de la situation et vous pouvez alors l’observer plus aisément que si vous vous approchiez de lui spécifiquement pour cela.

Profitez de ce moment d’abandon pour vous intéresser à des parties de son corps plus difficilement atteignables : l’arrière de ses oreilles, les coussinets sous ses pattes, le contour des yeux, la base de la queue…

La visite annuelle chez le vétérinaire

Il convient de ne pas l’omettre. Une fois par an, c’est un grand minimum. Cette visite permet de faire le point sur la santé de votre chien ou chat, de procéder à ses rappels de vaccins, et de mettre les choses au point au fur et à mesure de son vieillissement.

En effet, prenons l’exemple du chat : celui-ci est considéré comme étant âgé à partir de 7 ans, et passé 15 ans de vie, on est dans l’extrême grand âge. Cela va forcément nécessiter quelques changements comme la mise en place d’une alimentation spéciale adaptée, une surveillance vétérinaire plus fréquente, quelques examens aussi pour avoir la certitude que toutes ses fonctions vitales sont au mieux de leurs capacités.

Et ils pourront ainsi vivre encore de très longues années à vos côtés.