Le cacatoès, un oiseau étonnant !

Le cacatoès fait partie des espèces d’oiseaux exotiques les plus appréciées dans le monde. Il est intelligent et se révèle être un bon compagnon pour les humains, du moment où ceux-ci ont la patience de l’éduquer. Malgré ses traits de ressemblance avec le perroquet, le cacatoès s’avère être plus qu’un perroquet lambda. Que faut-il savoir sur cette espèce étonnante ? Découvrez-le dans cet article.

Qu’est-ce qu’un cacatoès ?

Le cacatoès est un oiseau exotique très intelligent appartenant à la famille des Cacatuidae. Il est originaire d’Australie, de Nouvelle-Guinée et d’Indonésie. Il existe près de 40 espèces de cacatoès qui se distinguent par leur plumage, leur mode de vie et leur espérance de vie. En général, le plumage de ce type d’oiseau est soit majoritairement blanc, soit majoritairement noir. Mais chacun d’entre eux a une autre couleur qui peut être du pourpre, du rouge ou encore du jaune.

A découvrir également : Les meilleurs aliments pour chevaux : comment choisir la nourriture idéale

La taille, le poids et la longévité du cacatoès dépendent de son espèce. Mais en général, la taille varie entre 35 et 85 cm de longueur pour un poids qui oscille entre 280 gr et 1,1 kg. Le cacatoès est un oiseau qui vit longtemps. Il vit en moyenne pendant 60 ans. Cependant, il peut vivre largement au-delà, jusqu’à 100 ans selon l’espèce. D’où son nom originaire du malais qui signifie vieil oiseau. Contrairement aux autres perroquets, le cacatoès se distingue physiquement par sa huppe qu’il redresse lorsqu’il se sent menacé, excité, en colère ou joyeux. Le cacatoès est un oiseau fascinant.

Pourquoi le cacatoès est-il aussi étonnant ?

Le cacatoès est un oiseau intelligent, sociable, joueur curieux et attachant. Comme la plupart des perroquets, il a des aptitudes à parler.  Grâce à sa quantité de neurones qui est comparable à celle d’un macaque, le cacatoès développe des aptitudes qu’il n’est pas évident de trouver chez un autre oiseau. Ainsi, il a la capacité de parler, de reproduire des expressions et des habitudes humaines. De plus, les études ont prouvé que le cacatoès est capable de repousser ses impulsions et de réfléchir afin d’accéder à la noix qu’il préfère au détriment de la noix la plus accessible.

A lire aussi : Étonnante découverte : les Tortues de terre Hermanni dévorent ...

Le cacatoès fait donc montre d’une intelligence très poussée. Il s’avère être un véritable compagnon qui a néanmoins besoin d’attention, de caresse, mais aussi de patience et de douceur pour le domestiquer.

Que mange un cacatoès ?

Le cacatoès est un oiseau omnivore. Son régime alimentaire de prédilection est composé de noix, de graines, de fruits, de fleurs, d’herbes et parfois d’insectes. Il mange en général ce qu’il trouve dans son environnement immédiat. Puisqu’il est un oiseau très sociable et qu’il vit avec les hommes, le cacatoès peut parfois manger des légumes frais, des friandises et même des produits dérivés de lait. Il existe des aliments spécialement conçus pour la nutrition des cacatoès. Ceux-ci sont composés de fruits, de graines et de céréales.

Cependant, bien que le cacatoès soit un oiseau omnivore, il existe des aliments qui sont toxiques pour lui et qu’il est préférable de ne pas lui donner. Il s’agit de l’avocat, des champignons, des haricots crus, du chocolat, des feuilles de tomates, de l’oignon et de la caféine. Ces aliments sont contre indiqués pour le cacatoès et leur consommation peut lui être préjudiciable.

Comment prendre soin d’un cacatoès ?

Le cacatoès est un oiseau attachant. Il a besoin d’affection pour s’épanouir dans son milieu. Il est donc important de lui accorder assez d’attention et de prendre soin de lui constamment. En ce sens, l’entretien d’un cacatoès est une tâche fastidieuse qui nécessite beaucoup d’implication. De plus, c’est un animal qui vit longtemps. La décision d’en acquérir un doit donc être mûrement réfléchie.

Le cacatoès est un animal très propre. Il ne supporte pas de vivre dans un environnement souillé. Il est donc important de prévoir des dispositions particulières pour lui permettre d’être à son aise. Arrangez-vous pour qu’il puisse laver son pelage au moins une fois par jour. Il faudra peut-être installer une piscine à l’intérieur de sa cage. Pour que votre oiseau ne s’ennuie pas, il est important d’installer des perchoirs et des jouets à l’intérieur de sa cage. Mais, attention ! Veillez à ce que les perchoirs ne se retrouvent pas au-dessus de la mangeoire ou de l’abreuvoir de votre animal pour éviter les risques de contaminations.

Les différentes espèces de cacatoès

Il existe plusieurs espèces de cacatoès dans le monde. Chacune d’elles a des caractéristiques particulières qui la différencient des autres.

La plus répandue est le cacatoès blanc ou cacatoès alba en latin. Il mesure environ 50 cm et pèse entre 600 et 900 grammes. Aussi appelé Cacatua Alba, c’est une espèce originaire d’Australie qu’on retrouve généralement dans les forêts sèches, les savanes ainsi que les zones arides.

Le cacatoès à huppe jaune, aussi appelé Cacatua galerita, est un autre spécimen très prisé. Issu de l’Indonésie, il se distingue par son bec puissant et sa crête imposante sur le dessus de sa tête. Cette espèce mesure environ 50 cm pour un poids allant jusqu’à 1 kg.

Le cacatoès noir ou Calyptorhynchus banksii fait partie de cette famille aussi. Originaire d’Australie, ce spécimen arbore un plumage noir avec une tache rouge sur son visage sans oublier sa queue aux couleurs vives telles que le vert émeraude ou encore rouge sang.

Le cacatoès rosalbin (Eolophus roseicapilla) vit quant à lui en Australie, principalement dans les régions semi-arides au sud-est du pays, mais il peut aussi être observé dans certaines régions urbaines où ils ont su s’adapter malgré la destruction progressive de leur habitat naturel. Avec ses plumes majoritairement blanches entrecoupées par quelques touches rouges sur ses joues et sa poitrine, il mesure environ 40 cm pour un poids maximum de 350 grammes. Aussi appelé Cacatua Rosalbin.

D’autres espèces existent encore tels que le cacatoès noir à queue rouge ou le cacatoès des Philippines. Chacun d’entre eux a des caractéristiques spécifiques qui font leur charme. Les découvrir est une véritable expérience fascinante.

Les particularités du comportement du cacatoès

Les cacatoès sont des oiseaux très sociaux qui aiment la compagnie. Ils ont besoin d’un environnement stimulant et enrichissant pour leur bien-être. Les propriétaires de cacatoès doivent donc faire preuve de patience, de dévouement et d’affection envers leurs animaux pour répondre à leurs besoins.

Leur comportement peut être étonnant, car ils ont une grande capacité à imiter les sons qu’ils entendent dans leur environnement, ce qui rend ces oiseaux particulièrement vocaux. Un cacatoès a la capacité d’apprendre rapidement des mots ou des phrases entières grâce à sa mémoire exceptionnelle et son oreille fine.

Ils peuvent aussi avoir des comportements agressifs lorsqu’ils ne se sentent pas en sécurité ou s’ils se sentent menacés. Leurs cris forts et perçants peuvent effectivement effrayer certains individus peu habitués aux bruits inhabituels que ces oiseaux produisent volontiers.

Il faut noter aussi que le cacatoès est un animal territorial qui marquera son territoire par différents moyens tels que l’émission de phéromones ou encore la vocalisation spécifique propre à chaque espèce. Ce comportement est toutefois normal chez les oiseaux sauvages, mais doit être surveillé chez ceux vivant en captivité afin d’éviter toute forme d’agression vis-à-vis des autres animaux présents dans leur habitat.

Il faut préciser que le cacatoès possède une intelligence remarquable et qu’il peut apprendre divers tours, comme ouvrir une porte, ramasser un objet ou même danser ! Il faut respecter leur besoin d’espace et de socialisation. Offrir à ces animaux un environnement qui répond à leurs besoins pourra vous permettre d’apprécier pleinement leur compagnie au quotidien.

Afficher Masquer le sommaire