Animaux abandonnés : comment les aider ?

Rien que durant l’été 2021, 16 894 animaux ont été abandonnés, chiens, nouveaux animaux de compagnie (NACS) et chats. Un nombre qui s’est avéré historiquement haut. Or, refuges et associations peinent à trouver de la place pour accueillir les nouveaux venus, alors que la saison des chatons commence. Mais alors, comment aider, à son échelle, les animaux abandonnés ?

Ouvrir un refuge

Si vous habitez en pleine campagne, que vous possédez un terrain avec de nombreux hectares et que vous avez beaucoup de temps devant vous, pourquoi ne pas venir en aide aux animaux et ouvrir un refuge ? Si vous décidez de vous lancer dans cette aventure, voici quelques informations à connaître. Tout d’abord, la structure juridique la plus adaptée sera celle d’une association animalière. Les seules conditions sont alors les suivantes :

Lire également : Pourquoi est-il indispensable de souscrire à une assurance pour votre animal de compagnie ?

  • Etre au minimum deux et sept si le refuge se situe en Alsace ou en Moselle.
  • Avoir plus de 16 ans.

Dans le cas où vous souhaiteriez ouvrir une SPA proposant des infrastructures adaptées aux chiens ou aux chats, mais que vous n’avez pas les fonds pour tout financer, il peut être intéressant de trouver un crédit personnel rapide. Il faut aussi savoir qu’aucun diplôme spécifique n’est requis pour l’ouverture d’un refuge animalier. Il est simplement demandé de pouvoir justifier la capacité à s’occuper des animaux. Il faudra, ainsi, obtenir l’Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie (ACACED) et déclarer l’activité auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP). Ouvrir un refuge n’est cependant pas la seule option.

Devenir famille d’accueil

Si vous n’avez pas les moyens, ni le temps d’ouvrir un refuge pour les animaux abandonnés, l’autre solution est de devenir famille d’accueil (FA) pour une SPA ou une association proche de votre domicile. Ainsi, un animal a l’opportunité d’être recueilli et de sortir de l’abandon. Une fois dans sa FA, le chien, le chat ou le NAC peut être soigné, stérilisé s’il ne l’est pas et en fonction de son âge. S’il s’agit d’un chat sauvage, un travail de socialisation est à réaliser, pour qu’il puisse s’habituer à la présence de l’homme. Lorsque les progrès seront suffisants, l’animal pourra ensuite être proposé à l’adoption. Devant le nombre croissant d’animaux abandonnés et la place manquante dans les refuges, devenir famille d’accueil est un moyen d’apporter son aide et de permettre à de nouveaux animaux de trouver un foyer. Ce statut est aussi parfait pour les personnes qui ne souhaitent pas adopter, mais qui veulent s’engager pour la cause animale. En général, les frais liés aux soins vétérinaires sont pris en charge par les associations ou refuges.

Lire également : Assurances pour animaux : les critères de choix

Adopter un animal abandonné

Et si vous avez pour projet d’accueillir un animal chez vous, vous pouvez tout à fait vous tourner vers une association ou un refuge. Vous réaliserez alors un sauvetage et offrirez un second départ à votre compagnon à quatre pattes. Bien sûr, il devra s’agir d’un acte réfléchi. Et, peut-être aurez-vous un coup de cœur pour un chat ou un chien âgé. Une chance pour ces boules de poils, souvent délaissées et à qui on préfère généralement des chatons ou des chiens plus jeunes et fringants.