Comment réussir une incubation artificielle ?

Comment réussir une incubation artificielle ?

L’incubation artificielle mime la couvaison naturelle des œufs. Les éléments pour produire les poussins sont pratiquement les mêmes seule la poule est remplacée par un incubateur. Pour arriver à maturité, un œuf fécondé a besoin de chaleur, d’humidité mais aussi d’air. Ainsi pour réussir une couvaison de façon artificielle, des conditions particulières sont requises. Découvrez dans la suite de cet article tous les éléments dont vous avez besoin pour réussir une incubation artificielle.

Il faut avoir le bon matériel

L’issue de l’incubation dépend de la qualité du matériel génétique et du comportement adopté lors du processus de développement des embryons. Vous avez préalablement besoin de sélectionner des œufs fécondés de qualité. Ils doivent être de forme régulière. Il est important que les coquilles soient propres et d’un aspect sain. Il est préférable de mettre en incubation des œufs qui ont un temps de stockage similaire afin de limiter au maximum les écarts de développement entre les embryons. Vous avez également besoin d’un incubateur. Plusieurs modèles sont proposés à la vente : des manuels, des automatiques, des semi-automatiques avec ou sans éclosoir. Vous opterez pour l’incubateur qui convient le mieux à votre programme de production de poussins. Pour l’achat d’une couveuse avec option éclosoir rendez-vous sur ce site.

A voir aussi : Un problème sur votre exploitation ? Un audit s'impose !

Vous devez respecter les règles de l’incubation

Les variations brusques de températures, un excès d’humidité, une mauvaise aération, sont des éléments qui perturbent le développement des embryons. Les incubateurs indiquent les températures et le taux d’humidité qui règnent dans l’enceinte. Il est essentiel de respecter le mode d’emploi de l’incubateur choisi afin de mieux gérer ces indicateurs. Selon l’appareil le retournement des œufs sera manuel ou automatique. S’il est manuel, veillez à respecter scrupuleusement les horaires de retournement. L’environnement à l’intérieur de l’incubateur change en fonction de l’évolution de l’embryon. Vous devrez veiller et ne pas louper les phases importantes de la croissance des poussins, notamment autour du 7e, du 14e et du 21e jour. 

A lire aussi : Le soigneur animalier : en quoi consiste ce métier ?

Show Buttons
Hide Buttons