Comment choisir l’assurance de votre chien ?

En 2019, des statistiques devenues virales sur le net révélèrent que seulement 5 à 6 % des animaux de compagnie étaient assurés en France. Heureusement, la tendance à beaucoup évolué ces dernières années. Fidèles animaux de compagnie, les chiens se font de plus en plus assurés par leurs maîtres.

Des offres d’assurance spécifiques sont d’ailleurs proposées sur le marché à destination des toutous. Désireux d’assurer votre compagnon, vous ignorez vers quelle compagnie vous tourner ? Voici comment choisir l’assurance de votre chien.

A lire aussi : Découvrez comment un chien guide déchiffre les feux de circulation !

Trouver une compagnie d’assurance de bonne notoriété

La première chose à faire lors du choix d’une assurance pour chien est la comparaison des compagnies. Pour offrir une bonne prise en charge à votre toutou, il est important de l’assurer auprès d’une compagnie fiable.

Commencez par identifier les assureurs de chiens les plus en vogue sur le marché. Inspirez-vous des classements des 3 dernières années pour vous assurer de sélectionner la fine fleur du marché. Les compagnies identifiées devront par la suite être comparées. Le but de l’opposition est de déterminer la mutuelle à laquelle vous confierez votre chien.

Lire également : Les défis inimaginables qu'un demandeur de chien guide doit surmonter !

Ici, il est impératif de s’appuyer sur des éléments de comparaison objectifs. L’ancienneté, les avis clients et le nombre de chiens assurés sont les critères à absolument considérer. Déterminez deux à trois compagnies de bonne notoriété pour passer à l’étape suivante.

Considérer les bons critères lors du choix de l’assurance pour chien

choisir l’assurance de votre chien

La clé pour choisir la meilleure assurance pour votre chien est de mettre les offres en concurrence. Confrontez les propositions des compagnies que vous avez retenues plus haut sur la base des critères infaillibles. En premier lieu, intéressez-vous à l’éligibilité de votre chien à l’offre d’assurance. C’est sa race qu’il faudra notamment considérer ici.

En deuxième lieu, prenez connaissance des risques de santé pris en charge. Certaines assurances ne s’occupent que des accidents graves et des interventions chirurgicales. D’autres couvrent le chien en cas de maladie et de risques mineurs. Optez pour le type d’offre qui garantit un meilleur bien-être à votre chien.

En troisième lieu, il est important de tenir compte des exclusions de garantie, des délais de carence, mais également de la franchisse. Pour finir, il est recommandé de se renseigner sur le tarif des offres. Tous ces éléments serviront de base et permettront de bien choisir l’assurance de votre compagnon.

Opter pour la formule d’assurance appropriée

Lorsque vous trouvez votre assurance pour chien, il vous faut y souscrire. À ce niveau, il est nécessaire de choisir une formule d’assurance. Trois options sont notamment offertes. On distingue le niveau d’assurance basique, le niveau intermédiaire et le niveau d’assurance maximal.

Pour vous assurer de prendre la bonne décision, tenez compte de la race de votre chien et de son âge. Pour les chiens les plus jeunes, il est recommandé de souscrire une assurance maximale. En raison de leur jeune âge, ils sont exposés à plus de risque de maladies ou d’accidents.

Lorsque votre chien atteint un âge moyen, une formule intermédiaire suffit à assurer son bien-être. Les chiens adultes sont pour leur part exposés à des maux et nécessitent ainsi une assurance maximale.

Comparer les offres d’assurance pour trouver la meilleure option

Comparer les offres d’assurance pour trouver la meilleure option est une étape cruciale dans le choix de l’assurance pour votre chien. Pour ce faire, plusieurs éléments doivent être pris en compte.

Comparez les différentes garanties proposées par chaque assureur. Les formules peuvent varier considérablement selon l’âge et la race de votre chien ainsi que ses antécédents médicaux. Certains contrats couvrent uniquement les frais vétérinaires liés aux accidents, alors que d’autres incluent aussi ceux liés à des maladies.

Pensez à bien prêter attention aux plafonds annuels et mensuels, c’est-à-dire au montant maximum remboursé par l’assureur sur une année ou un mois donné. Ce plafond peut varier significativement selon les contrats proposés et doit être choisi en fonction des besoins spécifiques de votre animal.

Les franchises sont aussi un élément important à prendre en compte. Il s’agit du montant qui reste à la charge du propriétaire avant que l’assureur ne commence à rembourser les frais médicaux. Plus la franchise est élevée, moins la prime sera onéreuse, mais cela signifie aussi qu’en cas d’accident ou de maladie nécessitant des soins coûteux, vous devrez débourser plus d’argent avant que l’assureur n’intervienne.

Pensez aussi à vérifier si votre assureur impose un délai de carence, autrement dit une période pendant laquelle certains actes/maladies ne sont pas couverts. Ce délai peut varier d’un assureur à l’autre et doit être pris en compte dans le choix de votre assurance.

Comparer les différentes offres d’assurance pour votre chien est une étape primordiale avant de souscrire un contrat. En prenant en compte l’ensemble des éléments cités ci-dessus, vous pouvez choisir l’option qui conviendra le mieux aux besoins spécifiques de votre animal tout en respectant vos moyens financiers.

Évaluer les exclusions et les conditions d’assurance pour éviter les mauvaises surprises

En plus des garanties et des plafonds, pensez à bien prendre en compte les exclusions et les conditions d’assurance. Effectivement, certains assureurs peuvent refuser de couvrir certains types d’actes médicaux ou ne pas indemniser dans certains cas précis.

Les exclusions sont généralement indiquées noir sur blanc dans le contrat d’assurance. Il s’agit de cas spécifiques pour lesquels l’assureur ne prendra pas en charge les frais vétérinaires. Les causes peuvent être diverses : une maladie antérieure à la souscription du contrat qui n’a pas été déclarée ou encore un accident résultant directement ou indirectement d’une activité professionnelle, par exemple.

Pensez à bien vous renseigner sur les éventuelles conditions liées au remboursement des frais vétérinaires. Là aussi, chaque assurance peut proposer ses propres conditions, comme la nécessité d’avoir recours à un praticien du réseau partenaire de l’assureur ou encore l’obligation préalable de demander une autorisation avant tout acte médical coûteux.

De même, les franchises, souvent peu mises en avant par les assureurs lorsqu’ils proposent leurs offres publicitaires attrayantes, doivent être envisagées avec attention pour éviter toute mauvaise surprise ultérieure.

Avant toute souscription à une assurance santé animale pour votre chien, prenez bien le temps de lire toutes les clauses du contrat afin de comprendre clairement ce qui est couvert (ou non), ainsi que vos obligations vis-à-vis des remboursements engagés.

Choisir une assurance est un choix important qui doit être mûrement réfléchi. En prenant le temps d’examiner les garanties proposées, les plafonds de remboursement ainsi que les exclusions et conditions d’assurance, vous pourrez trouver l’offre la plus adaptée à votre animal tout en préservant vos finances personnelles.

Afficher Masquer le sommaire